Retour à la liste des villes

Natchitoches

États-Unis

La plus vieille ville de la Louisiane jouit d’un patrimoine unique et métissé qui reflète ses multiples influences : françaises, espagnoles, africaines, amérindiennes et créoles.

En un coup d'oeil

Ville Natchitoches
État Louisiane
Pays États-Unis
Population 18 200
Fondateur Louis Juchereau de Saint-Denis
Date de fondation 1714
Maire Lee Posey
Site touristique natchitoches.com
Site de la ville natchitochesla.gov

Il y a 300 ans, l’explorateur et entrepreneur Louis Juchereau de Saint-Denis flairait déjà le potentiel de la Louisiane, contrée sauvage aussi exotique qu’impitoyable. En 1714, il a fondé un poste de traite sur les berges de la rivière aux Cannes (un bras secondaire de la rivière Rouge), faisant de Natchitoches le premier établissement européen de tout le territoire visé par l’achat de la Louisiane.

À la fois plus ancienne colonie française et plus vieille ville de la Louisiane, Natchitoches jouit d’un patrimoine unique qui reflète ses influences françaises, espagnoles, africaines, amérindiennes et créoles. Traversée par la rivière aux Cannes, cette petite agglomération du nord-ouest de l’État est une destination prisée des touristes, qui affluent du monde entier pour découvrir sa culture, son histoire et ses nombreuses activités récréatives.

S’étirant sur 33 pâtés de maisons au cœur de la ville et rappelant le Vieux Carré français de La Nouvelle-Orléans, le district historique national de Natchitoches est un véritable paradis pour les amateurs de lèche-vitrines, de gastronomie et de gîtes touristiques.

Le site patrimonial national de la rivière aux Cannes compte trois sites de grande importance dans l’histoire de la Louisiane, deux parcs historiques nationaux, des plantations créoles ainsi que des musées.

Voie de la continuité historique entre la ville et la campagne, un parcours historique relie différents lieux témoins du passé sur près de 60 km : la Route du patrimoine national de la rivière aux Cannes sillonne un paysage rural façonné par l’architecture des plantations créoles françaises.

Histoire francophone

Les débuts de Natchitoches remontent à 1714, avec la création du premier établissement français en bordure de la rivière Rouge, près du village amérindien de Natchitoches, au sud de l’emplacement actuel du centre-ville. Les premières années du poste français ont été modelées par le commerce et l’agriculture de plantation. Avec la cession de la Louisiane aux Espagnols, puis aux Américains, Natchitoches a été relocalisée au nord de l’actuelle rue Front. Heureusement, la ville n’a pratiquement rien perdu de son architecture historique. Le déplacement du lit de la rivière Rouge a eu pour effet d’isoler la ville, qui a ainsi échappé à la croissance effervescente du 20e siècle. Ses fiers citoyens se réjouissent aujourd’hui de ce sort favorable.

En 1789, la couronne espagnole, qui gouvernait la Louisiane, a concédé des terres à Emmanuel Prud’homme, qui fut l’un des premiers à cultiver le coton dans la région. Ce pionnier a fait l’achat d’esclaves pour travailler dans les champs et construire les installations requises. En 1818, il a entrepris la construction de sa plantation appelée Bermuda. Vers la fin des années 1820, son fils Pierre Phanor Prud’homme a repris le flambeau.

La plantation Melrose est aujourd’hui l’un des plus beaux exemples de plantations créoles en Amérique du Nord. L’histoire de cette remarquable exploitation agricole fondée en 1795 est intimement liée à celle de Marie-Thérèse Coincoin, matriarche de la communauté de l’île Brevelle. Cette esclave noire appartenait à la famille de Louis Juchereau de Saint-Denis, le fondateur du poste de traite de Natchitoches. Pendant sa servitude, Marie-Thérèse a été louée par la fille de Saint-Denis à un planteur français du nom de Claude Thomas Pierre Métoyer, qui en fit sa ménagère, puis sa concubine. Le couple a eu 10 enfants, dont 7 ont atteint l’âge adulte. Métoyer a fini par acheter et affranchir Marie-Thérèse Coincoin.

Fondé en 1994, le Parc national historique créole de la rivière aux Cannes vise à préserver les ressources et le paysage culturel de la région. La conservation et l’interprétation de la culture créole s’inscrivent au cœur de sa mission. Si le terme créole se définit de nombreuses façons, on l’utilise souvent pour désigner les personnes d’origine autre qu’américaine et leur descendance nées en Louisiane au temps de la période coloniale française et espagnole. Après la vente de la Louisiane en 1803, créole a également servi à désigner les natifs de l’endroit. Par conséquent, plusieurs francophones blancs de la Louisiane ont été rangés dans ce groupe, comme les Prud’homme de la plantation Oakland et les LeComte de la plantation Magnolia. Les habitations et plantations de ces familles, à l’instar d’autres propriétés de la région, reflétaient l’architecture et le mode de vie créole français.

Faites découvrir cette ville à vos connaissances