Retour à la liste des villes

Lévis

Canada

Ville riche en histoire et en innovation, ville branchée, animée et créative, Lévis est la métropole de la région de la Chaudière-Appalaches.

En un coup d’œil

Ville Lévis
Province Québec
Pays Canada
Population 144 147
Fondateur Mgr Joseph-David Déziel
Date de fondation 1861
Maire Gilles Lehouillier
Site touristique www.tourismelevis.com
Site de la ville www.ville.levis.qc.ca


L'hôtel de ville

Répartie sur un territoire de 444 km2 et comptant plus de 144 000 résidents, la ville de Lévis possède le plus grand centre industriel de la région de la Chaudière-Appalaches. En 2005, elle a été nommée « ville de l’année » au Québec (concours Les Mercuriades) pour le dynamisme de son développement économique. Elle est aujourd’hui la 8e ville en importance au Québec et l’une des plus attrayantes au Canada, selon le classement 2015 du magazine MoneySense.

Lévis possède une vision d’avenir basée sur le développement durable et le respect de l’environnement. Son littoral exceptionnel, le long du fleuve Saint-Laurent et de ses affluents comme la rivière Chaudière, permet aux amateurs de plein air de jouir de grands espaces naturels. Que l’on souhaite parcourir les berges du fleuve à vélo sur le Parcours des Anses tout en admirant la beauté des paysages, ou se balader dans les sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière, Lévis offre une panoplie d’activités extérieures pour toute la famille à sa population et à ses visiteurs.

Grâce à son riche héritage patrimonial, culturel et industriel qui lui donne un charme exceptionnel, la ville de Lévis est l’un des joyaux du Québec. Le Fort Numéro-Un, construit pour protéger Québec depuis Lévis, le chantier A. C. Davie, où des centaines de navires ont été lancés durant plus d’un siècle, et les maisons ancestrales du Vieux-Lévis nous remémorent quotidiennement les traces du passé.

Chaque année, des événements uniques et diversifiés se tiennent sur le territoire lévisien. S’envoler à bord d’une montgolfière lors du Festivent, participer à une compétition de haut niveau comme le Marathon SSQ Lévis-Québec ou vibrer au rythme de la musique du Festival Jazz etcetera constituent quelques-unes des expériences inoubliables proposées à Lévis.


Le Vieux-Lévis

Histoire francophone

Lévis, c’est la diversité, c’est le mélange des terres occupées par de nombreuses générations et de celles qui accueillent maintenant de nouvelles familles. Son patrimoine abondant témoigne d’un passé illustre. Par ses industries, ses institutions et son agriculture, par ses personnages, son patrimoine et ses traditions, Lévis est un lieu à l’histoire riche et solidement ancrée.

Ses racines remontent bien avant l’arrivée des premiers Européens. On trouve à Lévis le centre du peuplement initial du Québec : c’est à partir de l’embouchure de la rivière Chaudière que les Amérindiens se sont dispersés à travers la vallée du Saint-Laurent, il y a près de 10 000 ans. Près d’une cinquantaine de sites archéologiques témoignent du passage des différentes cultures qui s’y sont succédé, permettant d’affirmer que Lévis fut un véritable carrefour pour divers groupes et nations amérindiennes.

L’année 1636 marque un moment important dans l’histoire régionale par la création de la seigneurie de Lauzon. Sise de part et d’autre de la rivière Chaudière, elle est nommée en l’honneur de Jean de Lauzon, gouverneur de la Nouvelle-France de 1651 à 1656. La côte de Lauzon deviendra le lieu d’accueil de nombreuses familles souches dont les patronymes perdurent, tels que les Couture, Lambert, Bégin, Huard, Lemieux, Demers, Cantin et Bergeron.

Au 19e siècle, la bordure fluviale est une véritable fourmilière. Cohabitent en ces lieux Canadiens français, Écossais, Anglais, Irlandais, Norvégiens et bien d’autres familles d’origines diverses.

La ville de Lévis a été fondée officiellement en 1861, dans la foulée des démarches que menait Mgr Joseph-David Déziel depuis plusieurs années. Dans un mouvement d’affirmation de la communauté francophone, dominée économiquement et socialement par une minorité anglophone, le prêtre avait commandé la construction de l’église Notre-Dame-de-la-Victoire (1851), en souvenir de la victoire des armées françaises sur les troupes britanniques lors de la célèbre bataille de Sainte-Foy (1760) par François Gaston, chevalier de Lévis.

L’église du curé Déziel est devenue la pierre angulaire d’un vaste chantier, qui a vu la communauté francophone prendre son essor dans le secteur et auquel se sont ajoutées progressivement plusieurs institutions de langue française.

Le 20e siècle est marquant pour la ville avec la fondation, par le Lévisien Alphonse Desjardins, de la Caisse populaire de Lévis. Cette première caisse d’épargne au Québec fut à l’origine du Mouvement Desjardins, le plus grand groupe financier coopératif de langue française en Amérique du Nord. Grâce à un fort réseau de relations sociales et à la grande collaboration du clergé, le développement local des caisses populaires partout dans la province de Québec est fulgurant. Le mouvement répond aux besoins et aux aspirations des communautés paroissiales et est à l’origine de la fortune nationale canadienne-française. Alphonse Desjardins marquera l’histoire du Québec et de Lévis en étant l’un des maîtres initiateurs et l’un des premiers artisans du mouvement coopératif au Canada.

Faites découvrir cette ville à vos connaissances