Retour à la liste des villes

Dubuque

États-Unis

Même si Dubuque est la plus vieille ville de l’Iowa et l’une des plus anciennes colonies à l’ouest du Mississippi, elle est résolument tournée vers l’avenir. En témoignent ses nombreux efforts en matière de développement durable.

En un coup d'oeil

Ville Dubuque
État Iowa
Pays États-Unis
Population 57 637
Fondateur Julien Dubuque
Date de fondation 1833
Mairesse Roy D. Buol
Site touristique traveldubuque.com
Site de la ville cityofdubuque.org

Dubuque est située dans le Haut-Midwest des États-Unis, le long du fleuve Mississippi, à la frontière de l’Iowa, de l’Illinois et du Wisconsin. Elle compte quelque 58 000 habitants et le centre régional de services de sept comtés avoisinants. Près de 3 millions de personnes vivent à moins de 160 km de Dubuque et 67 millions à moins de 800 km.

Fondée en 1833, Dubuque est la plus vieille ville de l’Iowa et l’une des plus anciennes colonies à l’ouest du Mississippi. Elle porte le nom du premier pionnier à s’être établi dans cette région, le marchand de fourrures franco-canadien Julien Dubuque.

Surnommée « la merveille du Mississippi » (Masterpiece on the Mississippi), Dubuque a longtemps été un centre historique et culturel grâce à ses nombreux sites patrimoniaux, ses quartiers anciens où sont bien conservés des édifices et des maisons à l’architecture remarquable, sa rue principale revitalisée, ses musées d’histoire et d’art, ses théâtres, ses troupes de ballet, son orchestre symphonique, ses trois collèges privés, ses deux séminaires, son collège biblique, ses bibliothèques et son centre de recherche sur l’histoire locale, ses sites récréatifs et sportifs, ses magnifiques parcs, son parc d’État et son centre d’interprétation de la nature, ses kilomètres de sentiers de randonnée et de vélo et, enfin, le majestueux fleuve.

Depuis 2006, Dubuque se démarque par son application pratique des principes de développement durable cristallisés dans « Sustainable Dubuque », une initiative populaire qui a su rallier le conseil municipal et l’ensemble de la collectivité. Selon cette orientation, la qualité de vie dépend d’un équilibre entre la prospérité économique, l’intégrité environnementale et le dynamisme socioculturel (voir www.sustainabledubuque.org). Grâce à « Smarter Sustainable Dubuque », sa collaboration avec IBM Research pour devenir la première « ville intelligente » d’IBM en Amérique du Nord, Dubuque a pu faire connaître son initiative au reste des États-Unis et de la planète.

Au printemps 2015, la ville a reçu une note de quatre étoiles pour l’excellence en développement durable, devenant seulement la 25e ville des États-Unis à obtenir sa certification en vertu du système de cotation communautaire STAR (STAR Community Rating System). Fin 2014, la Maison-Blanche a nommé Dubuque un des 16 Champions du climat, un groupe hétérogène de collectivités dont les approches ambitieuses en matière de lutte contre les changements climatiques montrent ce qu’il est possible d’accomplir. En 2015, le Forum des communautés intelligentes a conféré le titre de métropole intelligente à seulement 21 villes, dont 5 aux États-Unis, et Dubuque fut l’une d’elles. Ses partenariats public-privé lui ont également valu d’autres reconnaissances d’importance, notamment le titre convoité de Communauté touristique de l’année de l’État de l’Iowa et la désignation, en 2013, d’« All-America City » de la National Civic League pour la troisième fois en six ans!

La ville a été honorée d’être choisie, en 2013, comme l’un des 10 meilleurs endroits où vivre par la revue Kiplinger’s Personal Finance et, à cinq reprises, comme l’une des 100 meilleures collectivités pour les jeunes par l’organisme America’s Promise Alliance. En 2010, Forbes a nommé Dubuque la meilleure petite ville où élever une famille, et en 2008 la Conférence des maires des États-Unis l’a choisie comme la meilleure petite ville durable au pays!

Histoire francophone

L’intérêt français pour les Amériques a été nourri par les voyages des explorateurs espagnols, portugais et anglais. Au 17e siècle, des explorateurs sous pavillon français ont navigué sur les eaux du golfe du Mexique et de l’océan Atlantique et fondé des colonies le long du Mississippi, sur le territoire qui deviendra plus tard la Louisiane et, bien sûr, dans la vallée du Saint-Laurent. À Dubuque, l’influence française a notamment été apportée par Julien Dubuque, Alexander Levi et Mathias Loras.

Né en 1762 à Saint-Pierre-les-Becquets, au Canada, Julien Dubuque était le dernier d’une famille de peut-être 10 enfants nés de l’union de Noël-Augustin et Marie (Mailhot) Dubuque. Il a reçu une excellente éducation à l’école paroissiale et maîtrisait l’anglais et le français. Il semble qu’il jouait aussi du violon et s’intéressait à la culture et aux arts. C’est en 1783, après avoir entendu parler de la présence de riches gisements de plomb, que Dubuque est parti vers le lieu de la future ville nommée en son honneur. Après avoir remonté le fleuve Saint-Laurent jusqu’aux Grands Lacs, il aurait traversé la vallée de la rivière aux Renards et descendu la rivière Wisconsin. Suivant le Mississippi, Dubuque s’est installé parmi les Meskwakies, près du village du chef Kettle, juste au sud de l’emplacement actuel du monument Julien Dubuque. Après avoir obtenu la permission de commencer l’extraction de minerai, Dubuque fit venir 10 Franco-Canadiens de Prairie du Chien pour l’aider à titre de canotiers, surveillants, affineurs et bûcherons. Le gouverneur général espagnol, le baron de Carondelet, lui céda les droits sur les mines d’Espagne, qui correspondent aujourd’hui à une aire récréative du même nom appartenant à l’État. À son décès en 1810, Dubuque a été inhumé par ses amis amérindiens sur un haut promontoire surplombant le ruisseau Catfish et le fleuve Mississippi. La tombe et le monument ont subi plusieurs restaurations jusqu’en 1963.

Né en France en 1809, Alexander Levi a été, en 1837, le premier immigrant à devenir citoyen naturalisé du futur État de l’Iowa, qui appartenait encore au Territoire du Wisconsin à l’époque, et le premier initié de l’Ordre des francs-maçons à Dubuque. Arrivé dans cette ville le 1er août 1833, Levi y a fondé diverses entreprises, notamment dans la vente de denrées, de marchandises sèches et de vêtements.

Né à Lyon en 1792, Pierre-Jean-Mathias Loras était le 10e des 11 enfants d’une riche famille française. Il est arrivé à Dubuque le 21 avril 1839. Dans les années 1850, devenu évêque, il y a fait construire la cathédrale Saint-Raphaël, où il a célébré la première messe à Noël 1857. Pour immortaliser son immense contribution à Dubuque et à l’Amérique, on a nommé le Collège Loras en son honneur. La statue de Mgr Loras sur les terrains du collège est un des points d’intérêt de Dubuque.

Faites découvrir cette ville à vos connaissances