Retour à la liste des villes

Champlain

Canada

Le canton de Champlain résulte de la fusion, en janvier 1998, de quatre municipalités ontariennes : L’Orignal, Vankleek Hill, Longueuil et Hawkesbury-Ouest. Cependant, son territoire est occupé depuis plus de 200 ans par un mélange de francophones et d’anglophones.

En un coup d'oeil

Ville Canton de Champlain
Province Ontario
Pays Canada
Population Près de 9 000
Date de fondation 1998
Maire Gary Barton
Site touristique www.tprt.ca/decouvrir/tourisme-champlain
Site de la ville champlain.ca


Ancienne prison de L’Orignal Old Jail

En 1797, un loyaliste américain d’origine hollandaise du nom de Simeon VanKleeck s’est installé avec sa famille sur un plateau de l’Est ontarien, non loin de l’actuelle ville de Hawkesbury. Les VanKleeck ont ouvert une auberge afin d’offrir le gîte et le couvert aux voyageurs. Vankleek Hill a ensuite connu un essor économique important en raison de son emplacement géographique entre deux grands centres (Ottawa et Montréal) et du développement des moyens de transport. On y trouvait des magasins généraux, des forgerons, plusieurs églises et une population appelée à croître. Aujourd’hui, la population de Vankleek Hill, un quartier du canton de Champlain, est répartie environ également entre francophones et anglophones.

L’autre centre « urbain » majeur du canton de Champlain est son quartier L’Orignal. Cet ancien village donne sur la rivière des Outaouais, important couloir maritime de la traite des fourrures qu’a notamment emprunté le fondateur de Québec, Samuel de Champlain, lorsqu’il explorait l’intérieur du continent. C’est en son honneur que l’actuelle municipalité porte son nom.

Le village de L’Orignal est devenu une plaque tournante du commerce en raison de sa proximité avec la rivière. Les activités de coupe, de flottaison et de préparation du bois y ont été très importantes. Aujourd’hui encore, L’Orignal abrite la deuxième plus ancienne prison au Canada. Bâtie en 1825, elle a servi jusqu’en 1998. Depuis une dizaine d’années, un comité local de patrimoine l’ouvre au public en guise d’attraction touristique.


Défilé de chevaux et de bogheis, Vankleek Hill

Histoire francophone

Située sur la berge de la rivière des Outaouais, l’ancienne localité de Pointe-à-l’Orignal avait un lien direct avec le développement de l’Amérique française. Les commerçants de fourrures et les coureurs des bois ont emprunté cette route à maintes reprises puisque c’était un trajet tout indiqué pour quiconque partait des grands centres (Québec ou ce qui allait devenir Montréal) pour s’enfoncer vers l’intérieur du pays encore vierge.

Les terres qui constituent aujourd’hui le canton de Champlain ont été l’une des rares seigneuries accordées hors du Québec. Après avoir appartenu à François Provost dès 1674, elles ont changé de mains à quelques reprises pour ensuite devenir la propriété d’un Américain, Nathaniel Hazard Treadwell, puis de son fils Charles Platt Treadwell. C’est à L’Orignal qu’a été fondée l’une des plus anciennes paroisses francophones en Ontario (Saint-Jean-Baptiste).

Vu la proximité du Québec, bon nombre de nouveaux arrivants en étaient originaires. L’Orignal et Vankleek Hill sont devenus la terre d’accueil de grandes familles dont les descendants y habitent encore : Bertrand, Pilon, Landriault, Pageau, Séguin, Duval, Martel, Mercier, Turcotte et bien d’autres. Le fait français était et demeure si présent dans l’actuelle région administrative des Comtés unis de Prescott et Russell, à laquelle appartient le canton de Champlain, qu’on l’appelait souvent le « petit Québec ».

Francophones et anglophones ont appris à se côtoyer et à s’entraider. Naturellement, des unions exogames en ont résulté. Certains politiciens ont déjà déclaré que l’Est ontarien était un modèle canadien de bonne entente entre « peuples fondateurs ». Dans le canton de Champlain, il n’est pas rare d’entendre des résidants passer du français à l’anglais avec aisance.

La grande région administrative de Prescott et Russell demeure encore majoritairement francophone (environ 65 %). Le canton de Champlain veille depuis sa création à offrir ses services et sa documentation dans les deux langues officielles. C’est un principe qui lui est cher.

Photos aériennes : Jacques Des Becquets

Les incontournables francophones

Organismes francophones

Faites découvrir cette ville à vos connaissances