Retour à la liste des nouvelles

Nouvelles

Le Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique a 5 ans!

15 octobre 2020

En 2008, le maire de Québec propose la création d’un réseau continental de municipalités pouvant mettre en commun leur histoire, leur patrimoine ainsi que leurs expériences et expertises réciproques, idée à laquelle se sont joints les maires de Moncton (Nouveau-Brunswick, Canada) et Lafayette (Louisiane, États-Unis). En 2015, à l’initiative des trois villes fondatrices et d’une collaboration avec le Centre de la francophonie des Amériques, le Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique (RVFFA) est lancé!

Le RVFFA est un projet unique et d’une importance fondamentale : c’est le seul réseau francophone, à l’échelle d’un continent, constitué de municipalités partageant un héritage culturel et patrimonial commun, basé sur une présence historique francophone de quatre siècles. Le Réseau donne force à la francophonie et contribue à son développement et à son rayonnement.

De l’Acadie vers l’Ouest canadien, en passant par la Nouvelle-Angleterre, la Louisiane et les Caraïbes, le RVFFA fait rêver!

Sa force, la mobilisation des acteurs sur le terrain dont les premiers qui en bénéficient sont les membres des communautés francophones ou francophiles.

LE RVFFA, CRÉATEUR DE LIENS

Depuis sa fondation, le Réseau a réuni des centaines de bâtisseurs, de décideurs et d’acteurs des communautés francophones lors d’événements rassembleurs.

  • Rendez-vous de fondation à Québec en 2015 (Québec, Canada)
  • Rencontre de travail intérimaire à Lafayette en 2016 (Louisiane, États-Unis)
  • Rendez-vous à Québec en 2017 (Québec, Canada)
  • Rencontre de travail intérimaire à Grande Prairie en 2018 (Alberta, Canada)
  • Rendez-vous à Moncton en 2019 (Nouveau-Brunswick, Canada)

Ces rencontres ont été pour les membres des occasions de tisser des liens entre eux et de s’outiller pour appuyer le développement et la mise en valeur de leurs attraits touristiques ainsi que leurs projets culturels!

LE RVFFA, ACTEUR DE DÉVELOPPEMENT

En cinq années, l’ambitieux projet du RVFFA s’est développé en concertation avec des municipalités et des communautés francophones et francophiles, des organismes et des associations qui participent avec engagement à construire cette francophonie des Amériques.

Des projets de parcours touristiques sont en développement:

  • La Franco-Route qui lie les villes de Woonsocket (Rhode Island), Manchester (New Hampshire), Biddeford et Lewiston (Maine) en Nouvelle Angleterre aux États-Unis;
  • Le parcours de Louis Riel au Manitoba;
  • Le Réseau touristique bilingue du Nord-Est de l’Alberta.

D’autres routes touristiques de la francophonie s’associent au RVFFA afin de profiter de son réseau et d’ancrer leur développement dans la vision du RVFFA!

Depuis 2017, une entente avec les Offices jeunesse internationaux du Québec (Lojiq), l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) France, le Bureau International de Wallonie-Bruxelles (BIJ) et le Centre de la francophonie des Amériques permet aux villes membres et aux organismes associés au RVFFA d’accueillir des stagiaires pour développer des projets en lien avec le RVFFA.

LE RVFFA, INITITATEUR D’UN MOUVEMENT POUR LA MISE EN VALEUR DE L’HÉRITAGE ET DE LA CULTURE FRANCOPHONE !

Le RVFFA regroupe aujourd’hui 157 villes membres réparties dans huit grandes régions de l’Amérique et plus de 200 organismes collaborateurs. Il œuvre au bénéfice des villes et des communautés francophones aux tailles et aux ressources diverses où le développement des unes passe par l’épanouissement des autres!

Grâce à des acteurs engagés, le RVFFA agit comme levier pour mobiliser des municipalités désirant mettre en commun leur histoire, leur patrimoine ainsi que leur culture francophone. Ce réseau encourage le partage de ressources et d’expertises entre les membres pour la création de parcours et d’attraits touristiques permettant la découverte de cette francophonie plurielle et dynamique d’Amérique!

BONNE CONTINUITÉ AU RVFFA!


Normand Gousseau, directeur général, Les Entreprises Riel, Manitoba (Canada)
Cette histoire-là qu’on raconte, de ce qu’on fait vivre aux visiteurs, ce n’est pas à nous, mais à la communauté. Il fallait donc que ce soit le peuple [...] qui raconte son histoire. Il faut que ce soit bien ancré dans la communauté. Autrement, ce n’est pas soutenable.

Antonine Maillet, écrivaine acadienne
Vous êtes des maires et mairesses, des gens qui parlez avec votre public. Il faut que vous aidiez vos municipalités, votre entourage, à comprendre que ce n’est pas vilain que de parler une langue ancienne, qu’elle est à l’origine, qu’elle a créé des chefs-d’œuvre (…) et qu’aujourd’hui c’est tellement important.

Sébastien Roy, Distillerie Fils du Roy, Nouveau-Brunswick (Canada)
Si tu viens d’une très petite région, même une très petite province, même si tu fais partie de la minorité linguistique, c’est possible d’avoir de grands rêves et de les réaliser dans ces endroits-là. Peu importe la communauté d’où vous venez, ça ne pourra probablement pas battre Petit-Paquetville. C’est possible de rêver grand.

Consultez l'album photo souvenir

Partagez cette nouvelle avec vos connaissances