Retour à la liste des nouvelles

Nouvelles

Retour sur les activités des derniers mois

31 janvier 2019

Les derniers mois ont été bien occupés pour l’équipe du Réseau. En effet, l’équipe a travaillé à structurer davantage le Réseau afin de mieux appuyer les membres et favoriser l’émergence de routes touristiques. Par ailleurs, deux missions ont été réalisées, l’une au Nouveau-Brunswick et l’autre en Nouvelle-Angleterre.

Structurer davantage le Réseau


Suite à la rencontre intérimaire tenue à Grande Prairie, l’équipe a finalisé la rédaction du prochain plan stratégique 2019-2022, des budgets et du plan de communication. Un guide méthodologique pour encadrer les membres dans la mise en place des parcours touristiques et un cahier des charges du Réseau sont également en rédaction.

Mission au Nouveau-Brunswick

Du 27 au 28 septembre 2018, le directeur du Réseau et le président-directeur général du Centre de la francophonie des Amériques se sont rendus à Moncton en vue de la préparation du prochain Rendez-vous du Réseau qui se tiendra à cet endroit du 15 au 17 août 2019. Ils y ont rencontré les représentantes de la ville de Moncton en charge de l’organisation de de la programmation du Rendez-vous, mesdames Isabelle Leblanc et Danielle LeBlanc, la directrice générale du Congrès mondial acadien, madame Vaughne Madden, et des représentants de l’université de Moncton. Durant une bonne part de leur visite, ils étaient accompagnés de la cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, madame Julie Bissonnette. À l’occasion de cette rencontre plusieurs points ont été discutés dont entre autres l’orientation et le format de la programmation, la collaboration entre le Centre de la francophonie des Amériques et la ville de Moncton, l’arrimage avec le Congrès mondial acadien.

Une entente est signée avec l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB)

De plus, une seconde entente a été signée la semaine dernière entre le Centre de la francophonie des Amériques et l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB). L’AFMNB, porte-parole de 50 municipalités francophones et mixtes dont plus de la moitié (26) sont membres du RVFFA, assurera les liens entre les villes membres et ses organismes francophones et le Réseau pour renforcer l’engagement des communautés, établir des partenariats et tisser des liens qui amplifient le développement touristique et économique francophone. Les objectifs visés par cette entente sont :
  • Assurer un leadership au Nouveau-Brunswick pour la mise en œuvre de routes et de circuits touristiques du RVFFA;
  • Faire connaître et promouvoir le projet RVFFA aux villes, municipalités, organismes et communautés francophones de la province dans l’objectif du rayonnement de la francophonie;
  • Créer une table de collaboration au Nouveau-Brunswick avec les organismes et partenaires participants, dans différents domaines tels que tourisme, l’économie, la culture, le patrimoine et la jeunesse, afin d’assurer l’engagement des communautés au projet RVFFA;
  • Mettre en place un projet-pilote de parcours touristique et participer aux plans d’action et de financement pour sa mise en œuvre.

Mission en Nouvelle-Angleterre


Du 18 au 21 novembre 2018, des membres de l’équipe du Réseau ont effectué une mission en Nouvelle-Angleterre. Ils ont visité les villes de Lewiston et Auburn (Maine), Biddeford (Maine), Manchester (New Hampshire) et Woonsocket (Rhode Island) afin d’évaluer le projet de la Franco-Route, une route touristique basée sur l’histoire et la culture francophone de la région. Ils ont ainsi pu fournir des suggestions et des pistes d’amélioration à l’équipe locale pour mieux orienter et inspirer les futures actions de mise en œuvre de cette route touristique unique. Durant leur mission, l’équipe du Réseau était accompagnée de Marie-Josée Duquette, attachée aux communications, à la culture et aux Affaires francophones de la Délégation du Québec à Boston.

La Franco-Route témoigne d’une histoire de résilience et d’espérance, d’une francophonie de solidarité et de résistance, d’une Franco-Amérique dont le courant ressemble à celui d’une rivière souterraine qu’« on ne voit pas, mais qui coule toujours », pour reprendre la belle métaphore de l’artiste cajun Zachary Richard. Au-delà des sites et des lieux, c’est la passion, l’enthousiasme et le profond engagement envers l’héritage francophone de la région qui ont marqué et inspiré l’équipe.

« Le bruit des machines et la voix de milliers de travailleurs canadiens-français hantent ces lieux abandonnés. Certains y ont passé 40 ans de leur vie... L’odeur de l’huile des machines et du coton y est encore très présente après plus d’un siècle d’activité. Émouvant! » a témoigné le directeur du Réseau, Dominique Sarny, lors de son séjour en Nouvelle-Angleterre.

Partagez cette nouvelle avec vos connaissances